Actualités

View the embedded image gallery online at:
https://www.stmamet-lasalvetat.com/actualites#sigProId8b9ebde01d

Cette année, le Conseil Municipal de Jeunes ne pourra pas organiser la matinée « Course et marche pour le Téléthon ». Mais l’AFM à toujours besoin de notre soutien financier. La recherche progresse les médicaments sont là, des enfants guérissent. On ne peut pas freiner les chercheurs, laisser de côté ces malades et leurs familles qui attendent avec beaucoup d’espoir.

Aussi, nous avons mis en place une page de collecte sur internet : https://soutenir.afm-telethon.fr/conseilmunicipaldesjeunesdesaintmametlasalvetat
Objectif : dépasser le montant de la collecte de l’an dernier : 1130.40€ !

Aider nous à faire grimper le compteur !!
On compte sur vous,
Le Conseil Municipal des Jeunes et le Conseil Municipal

L'auberge Occitane propose tous les jours des plat et menus à emporter avec différentes formules de 6€ à 16€.
Renseignements au 04 71 46 90 71 ou au 06 78 76 54 02.
Les menus sont affichés sur la page facebook https://www.facebook.com/aubergeoccitanestmamet
N'hésitez pas!

 

View the embedded image gallery online at:
https://www.stmamet-lasalvetat.com/actualites#sigProId70df6f07c8

Le préfet du Cantal tient à rappeler que le brûlage des déchets verts à l'air libre est interdit, tout comme celui des déchets ménagers.

Cette interdiction concerne les particuliers, entreprises et collectivités territoriales, susceptibles de produire des déchets verts :
- l 'herbe après tonte de pelouse,
- les feuilles mortes,
- les résidus d'élagage,
- les résidus de taille de haies et arbustes,
- les résidus de débroussaillage,
- les épluchures de fruits et légumes.

Au-delà des troubles du voisinage générés par les odeurs et la fumée, ainsi que les risques d’incendies, le brûlage à l’air libre émet en effet de nombreux polluants en quantité importantes, dont les particules qui véhiculent des composés toxiques et cancérigènes.

En cas de non-respect de cette interdiction, une contravention de 450 € peut être appliquée (article 131-13 du code pénal).
Que faire de ses déchets verts ?
Il est possible :
• soit de les déposer en déchetterie, si celle dont vous relevez est ouverte (se renseigner au préalable auprès de votre commune ou communauté de communes)
• soit de les valoriser en utilisant des pratiques simples et peu coûteuses, notamment le compostage et le paillage

Pour le compostage, la tonte de pelouse et le feuillage peuvent être mélangés avec vos restes de repas et épluchures de légumes. Cela permet de produire directement dans son jardin un engrais naturel et de qualité. Pour le paillage, feuilles mortes, brindilles et branches coupées en morceaux ou broyées, résidus de jardin peuvent être disposés au pied des plantes et arbustes. Cela permet de nourrir et de conserver l’humidité des sols, de protéger du gel les végétaux fragiles et évite la pousse des mauvaises herbes.

Plus d’informations sur le guide du compostage et du paillage de l’ADEME : https://www.ademe.fr/sites/default/files/assets/documents/guide-pratique-compostage-et-paillage.pdf

Le brûlage à l’air libre des déchets verts : c’est interdit !
Quelques chiffres clés :
50 kg de déchets verts brûlés émettent autant de particules que 9 800 km parcourus par une voiture diesel récente en circulation urbaine, 37 900 km pour une voiture essence (source Lig’air).
En France la pollution aux particules fines nous affecte tous : en moyenne elle réduit notre espérance de vie (à 30 ans) de 8,2 mois et le coût individuel de cette pollution est estimé entre 400 et 500 €/an.
En France on estime qu’un million de tonnes par an de déchets verts provenant de l’entretien du jardin des particuliers sont brûlés à l’air libre. Largement pratiquée cette activité est pourtant interdite depuis plusieurs années par le règlement sanitaire départemental, car cette combustion dégage de nombreuses substances polluantes, toxique pour l’homme et néfaste pour l’environnement.
Particuliers, collectivités, entreprises : nous sommes tous concernés. Ne pas brûler ses déchets verts permet d’améliorer la qualité de l’air et préserve donc notre santé.(Source Ademe)

 Documents de l'ADEME :




Sous-catégories